Raid Indochine 2015

Etape du 30/01/2015
JOUR 20- THAKHET / PHONGSAVAN - vendredi 30 janvier 2015

Etape de 250 kms (un peu plus long que prévu: 450 kms)

Route le long de la nouvelle RN1E, route longeant le mythique Phou Bia, avec de splendides paysages karstiques et de villages minoritaires, des pans de forêts et de rivières.

"80 Km après Thakhet nous entamons la route de montagne dans un paysage karstique toujours aussi grandiose, qui donne l’impression de sérénité. La végétation change également prenant un aspect de jungle. C’est la forêt qui domine en altitude où les exploitations de bois se chargent de les appauvrir. Cela va de la petite échoppe de meubles rustiques, aux menuisiers, aux débiteurs de planches, aux engins transporteurs de grumes fraîchement coupées et aux superbes camions de transport qui se dirigent tous vers le Viet Nam !!" (source équipage Gouskov)

Essentiellement route de montagne avec beaucoup de difficultés (quelques prises de vue en cours de route, des étals, vie locale, la montagne légèrement brumeuse...).

Exploitation de bois.

Pour le déjeuner, nouvelle spécialité culinaire: dégustation de varan ou ragout de serpent...

Egalement au menu: brochettes d'oisillons, de crapauds ou d'écureuils!

"Sur notre route nous avons rencontré quelques représentants de commerce assez atypiques : un vélomoteur équipé de rallonges en fer à béton soudées sur le porte bagage, et transportant tantôt du matériel de cuisine, (marmites en métal de toutes tailles, passoires en plastique, louches…) ou encore du linge de maison, (couettes de nylon, pantoufles aux couleurs fluo) en voici deux échantillons sur les photos." (source équipage GOUSKOV)

Pour l'apéro, cocktail de larves grillées...

...et insectes variés!

En cours de route, quelques étals de viande séchée:

Egalement quelques temples:

Et surtout, sur l'autre rive, de l'autre côté: La Thaïlande.

Et puis nos baroudeurs continuent leur route.

17h33: coucher de soleil et encore 2 heures de route!

"Douze heures de conduite pour 470 Km de routes de montagne. La circulation n’est pas intense, certes, mais les nids-de-poule, les villages, les ovins qui traversent nonchalamment la route, les freins qui chauffent, la nuit qui tombe et l’éclairage faiblard de la 2CV, ont quelque peu entamé notre dynamisme du matin !!" (source équipage Gouskov)

Nuit en hôtel