Paris Pékin Istanbul 2016

Etape du 04/09/2016
JOUR 90 - PIATIGORSK / TBILISSI - DIMANCHE 4 SEPTEMBRE 2016

Entrée en Géorgie
Départ matinal pour rejoindre la frontière à 250 km, tel est le conseil de Vlad.
Sur notre carnet de route, nous avons noté : cultures de maïs, de tournesol, de radars, de pommiers. Non, non, pas d'erreur, il y a tellement de radars et de postes de police le long de la route que ce sont certainement des cultures. L'enjeu consiste à les débusquer aux rond-points, aux carrefours ou dans les belles lignes droites. Cachés derrière les arbres et les bâtiments, les agents surgissent en pointant leur bâton vers le conducteur fautif. Par conséquent, nous sommes tous très prudents.
Sur le bas-côté, les vendeuses de légumes ont ouvert leurs échoppes. Ici et là, des ruches sont empilées sur des remorques facilitant leur déplacement au gré des floraisons. Nous roulons dans la vallée avant de monter jusqu'à la frontière. Nous dépassons la file de camions garés le long de la route. En 10 minutes, les formalités sont accomplies et nous quittons le territoire russe pour rentrer en Géorgie. Il ne faudra pas davantage de temps, contrôle du camping-car compris pour pouvoir circuler dans ce pays. La route a subit des éboulements importants, sans doute lors du périple de 2014. A cette époque, la frontière a été coupée et les camping-caristes sont allés à Sotchi afin de rejoindre la Turquie par voie maritime.
Nous montons en altitude et les montages semblent flotter au-dessus des nuages. Le ciel s'est couvert. La température descend jusqu'à 12° lorsque nous atteignons le col. Le point de vue offre un superbe panorama sur la profonde vallée. Quelques gouttes de pluie nous accompagneront dans la descente très sinueuse avant l'arrivée au bord du lac. Nous bivouaquerons chez Manana, nom de la dame qui nous accueille pour 2 nuits.