Paris Pékin Istanbul 2016

Etape du 18/08/2016
JOUR 73 - OSH / FERGANA - JEUDI 18 Août 2016

L'Ouzbékistan

Une journée très laborieuse nous attend avec l'entrée en Ouzbékistan. Dès 7H30, notre convoi de camping-cars a pris la route vers la frontière. Après 6 km, nous attendons sagement à la barrière. Pas de problème, nous sommes les premiers migrants de la journée et tout devrait aller très vite. Quelques minutes plus tard, un groupe d'une dizaine de camping-caristes allemands se place derrière nous. Dans l'attente, nous échangeons nos soms kirghizs contre des sums ouzbeks et c'est la fortune assurée................. avec 200 euros, nous sommes déjà millionnaires.

Ce sera à la vitesse de l'escargot que nous arriverons au poste de contrôle kirghizs. Ceci dit, il fait très chaud et nous n'avons vu aucun escargot dans le secteur. Le dernier baroudeur fera tamponner son passeport à 14H30 puis attendra patiemment, patiemment, patiemment pendant très longtemps encore devant la frontière, à 800 mètres. Depuis 8H30, la grille ouzbek s'ouvre pour faire rentrer les camping-cars par série de 3. A 17H, 6 d'entre eux patientent toujours. Devront-ils passer la nuit sur place ? Le groupe allemand attend désespérément du côté Kirghiz et leur entrée semble assez compromise. 15 minutes plus tard, les derniers véhicules du PPI rentrent enfin en douane. Les conducteurs se plient aux instructions : présenter documents et permis et se promener d'un bureau à l'autre avec l'impression de faire quatre fois le même manège et de s'entendre poser toujours les mêmes questions. Miracle, notre patience est enfin récompensée, tout est en ordre. Il reste à passer le contrôle des camping-cars. Les douaniers ouvrent placards et frigos et nous questionnent sur les médicaments que nous transportons, certains sont interdits en Ouzbékistan. A 18H30, nous quittons enfin la douane. Il nous aura fallu pas moins de 11 heures mais par chance, en changeant de pays, nous avons gagné une heure. (3 heures de décalage avec la France).

Aux dernières nouvelles, nos homologues allemands auraient passé la frontière en fin de soirée.