Paris Pékin Istanbul 2016

Etape du 14/08/2016
JOUR 69 - KASHGAR - DIMANCHE 14 Août 2016

Kashgar, ville plutôt arabe que chinoise est notre dernière étape en Chine, avant l'entrée au Kirghizstan. Le bus nous déposera en premier lieu au mausolée Apak Khoja. Construit au 17ème, ce monument aux couleurs islamiques renferme les 56 tombeaux où reposent 5 générations. A côté, nous trouvons un cimetière dont les tombes ne comportent aucune inscription.

C'est à Kashgar que se trouve le plus grand marché aux bestiaux de l'Asie. Il  attire un grand nombre de vendeurs, d'acheteurs mais également de curieux. Tôt le matin, les camions surchargés débarquent moutons, chèvres, ânes, chevaux ou yaks. Dans l'espace réservé aux transactions, les négociations s'éternisent jusqu'à ce que l'acheteur et le vendeur trouvent un accord et se serrent la main. Plus loin, les carcasses de moutons sont pendues et débitées à la demande. Nous pouvons également nous restaurer sur place, mais nous nous garderons bien d'y goûter.

Après une heure de déambulation, séance de rattrapage de vendredi dernier : rappelez-vous, nous avions le choix entre la visite des grottes de Kizil ou de la mosquée de Kuqa. Cela tombe très bien, le dimanche, la mosquée de la ville est visitable. C'est la plus grande du pays, elle peut accueillir jusqu'à 10 000 fidèles principalement en extérieur. Nous avons quitté nos chaussures pour découvrir l'intérieur recouvert de jolis tapis.

12H30, voici l'heure du déjeuner. Un restaurant musulman nous servira un copieux repas de légumes, brochettes de moutons, riz, pâtes et viandes, le tout accompagné de thé.

Déambuler dans le grand bazar, c'est le rêve des dames et bien souvent la hantise des messieurs. Une heure durant, nous parcourons les allées pour y trouver épices, vêtements, chaussures, foulards, tissus, tapis et bien d'autres. Chacun pourra y trouver son bonheur.

Demain, nous quitterons la Chine en laissant derrière nous Yang, notre guide chinois que tous les baroudeurs regretteront. Un grand merci pour toute sa gentillesse et son dévouement. 

Merci également aux camping-caristes chinois qui nous ont accompagnés sur la route de la soie. Ce soir, nous les invitons à l'apéro. De leur côté, ils nous ont apporté des ravioles. Nous avons même appris l'art de les fabriquer.