Paris Pékin Istanbul 2016

Etape du 25/07/2016
JOUR 49 - PINGYAO - LUNDI 25 juillet 2016

Pingyao, visite
Ville antique, Pingyao, blottie dans les remparts de 6 à 10 mètres de haut, a conservé ses constructions des 6 derniers siècles. Empruntons un dianmianche, voiture de golf électrique rallongée pour parcourir les ruelles où les voitures sont bannies. Finit, la grisaille des jours précédents, le ciel bleu nous accompagne et le thermomètre grimpera jusqu'à 35°.
Montons sur la muraille avec belle vue sur les toits, avant de gagner la banque Rishengchang. Dès le 15ème siècle, le directeur innova en faisant voyager des lettres de créances et des billets à ordre, plutôt que des lingots, opération plus risquée. Copiée par d'autres établissements, la banque fit fortune mais la modernisation des marchés signa son déclin puis sa faillite à l'aube de la première guerre mondiale. Les 3 cours successives mènent aux salles, bureaux, comptoirs et chambres des invités.
500 mètres plus loin, rentrons à l'ancien siège du gouvernement. L'entrée donne sur la prison avec ses cellules et son cachot d'où toute tentative d'évasion est impossible, le sable des murs ensevelirait le prisonnier. Les objets de torture nous donnent des frissons. Jour de chance, le tribunal est ouvert et nous pouvons assister au procès d'un vieil homme venu se plaindre d'un certain délaissement de son fils. Ce dernier, richement vêtu, est ramené manu militari devant le juge. Après délibération, il sera condamné à 3 grands coups de bâton et il devra également signer la résolution de s'occuper de ses parents âgés. Avant de retrouver le dianmianche, goûtons la fraîcheur du jardin avec son étang de poissons rouges.
Continuons notre balade dans le quadrillage des rues bordées d'une multitude de petites boutiques de souvenirs , d' artisanat, de petits et grands restaurants. Le bœuf fumé de Pingyao présenté en tranches froides, est réputé dans toute la Chine. Nous avons goûté aussi, mais avec une grande timidité, les œufs de cent ans. Ce sont des œufs de cane conservées pendant 100 jours, dans un mélange d'argile, de paille hachée et de chaux. Le blanc et le jaune se mêlent et prennent une teinte verdâtre translucide. Malgré l'aspect rebutant, nous ne nous décourageons pas, cela n'a rien à voir avec le goût des œufs.
Ce soir, nous avons décidé d'inviter nos amis camping-caristes chinois et de faire le pot de l'amitié. Nous avons tous trinqués ensemble, pris des photos sous toutes les coutures et discutés par smartphones traducteurs. A leur tour, les Chinois nous ont fait partager leurs grillades avant de mettre de la musique. La soirée s'est terminé par quelques pas de danse franco-chinoise.