Paris Pékin Istanbul 2016

Etape du 10/07/2016
JOUR 34 - DARKHAN / OULAN BATOR- DIMANCHE 10 juillet 2016

Alors que vous avez à peine posé la tête sur l'oreiller (22H en France), notre réveil sonne gaillardement 5H . Après l'orage de la nuit, le jour se lève sur le lac. La capitale la plus froide au monde, Ulan Bator, (Ulann Baatar, traduite du cyrillique), sera notre cible de ce matin.
La Mongolie, 3 fois la superficie de la France, coincée entre les géants que sont la Russie et la Chine compte près de 3,2 millions d'habitants, dont un tiers vivent dans la capitale. En deux mots : rudeur hivernale avec des températures de -30°, été très court avec des précipitations, variété des paysages de steppes, vallées, montagnes, lacs et désert, 60 millions de têtes de bétail, population de nomades se déplaçant avec leurs gers, (prononcez guir, ce sont les yourtes), toitures colorées, foulards bleus accrochés aux arbres, sans oublier les övöos, ces empilements de cailloux où les offrandes sont déposées par les Mongols et dont ils font 3 fois le tour dans le sens des aiguilles d'une montre.
La petite bruine a décidé de faire un bout de chemin avec nous mais peu à peu le ciel se dégage. Au péage, triangle sur la route, warnings en service, le camping-car de Bernard et Catherine monopolise le passage. L'embrayage fait des siennes et il reste encore plus de 50 Km avant notre arrivée. Il repartira après intervention de Jean Yves mais à l'entrée de la ville il faudra le remorquer, le véhicule de Marie-No fermant la marche. Ici, nous avons appris que Patience est le maître-mot de la ville. Dans les embouteillages monstres, les klaxons à tout va, ce sera la traversée mètre après mètre, collés-serrés, au moins 3 voitures voulant s'engouffrer dans le moindre petit espace, à la vitesse de croisière de 3km à l'heure. Nous dénombrons 5 files de voitures pour 3 voies de circulation. Deux heures plus tard, le convoi s'arrête devant le parking de l'hôtel et tout le monde pousse un ouf de soulagement. Le bus de 12H nous attend pour l'action humanitaire Christina Noble. (article complémentaire).
En milieu d'après-midi, la place centrale Sukhbaatar est très animée. Le grand défilé de groupes en costumes traditionnels a attiré la foule des touristes. De vives couleurs, des broderies, des chapeaux, chacun a revêtu le vêtement d'apparat. Sur la scène, chanteurs, musiciens et équilibristes évoluent à tour de rôle. C'est un avant-goût des fêtes du Naadam qui débuteront demain. Elles ont lieu du 11 au 13 juillet (équivalent du 14 juillet chez nous).
Ce soir, tout le monde se retrouve au restaurant Altai Barbecue à 5 minutes à pied. Celui-ci a la particularité de cuisiner aux sabres.